Nouvelles

logo for ARt Award FRLa Fondation Sobey pour les arts et le Musée des beaux-arts du Canada ont annoncé aujourd’hui les finalistes du Prix Sobey pour les arts 2017, la 14e édition de la prestigieuse distinction dans le domaine de l’art contemporain au Canada. En désignant un finaliste pour chacune des cinq régions, le prix offre une visibilité et un appui aux jeunes artistes contemporains canadiens d’un océan à l’autre. Le prix est aussi l’occasion pour les membres du jury d’échanger des idées et de découvrir différentes pratiques artistiques et muséologiques des quatre coins du pays. Les cinq artistes finalistes – dont quatre sont des femmes – en lice pour le prix de 50 000 $ sont les suivants : 
 
  • Provinces de l’Atlantique : Ursula Johnson (Dartmouth, Nouvelle-Écosse)
  • Québec : Jacynthe Carrier (Québec, Québec)
  • Ontario : Bridget Moser (Toronto, Ontario)
  • Prairies et Nord : Divya Mehra (Winnipeg, Manitoba; Delhi, Inde; New York)
  • Côte ouest et Yukon : Raymond Boisjoly (Vancouver, Colombie-Britannique)

 

Josée Drouin-Brisebois, conservatrice principale de l’art contemporain au Musée des beaux-arts du Canada, a présidé le comité de sélection de six jurés. À l’issue des délibérations du jury, elle a déclaré : « Les finalistes du Prix Sobey pour les arts 2017 sont cinq artistes exceptionnels qui témoignent de la richesse des arts visuels contemporains au Canada.
Le comité de sélection de 2017 compte également Sarah Fillmore, conservatrice en chef, Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse (provinces de l’Atlantique); Claude Bélanger, directeur général et artistique, Manif d’art de Québec (Québec); Sarah Robayo Sheridan, conservatrice, Art Museum at the University of Toronto (Ontario); Jenifer Papararo, directrice générale, Plug In Institute of Contemporary Art (Prairies et Nord); Reid Shier, directeur et conservateur, Presentation House Gallery (côte ouest et Yukon) et Adam Budak, conservateur en chef des collections et des expositions, Musée national de Prague, République tchèque. C’est la deuxième fois qu’un juré international fait partie du jury. Nicolaus Schafhausen, directeur artistique de la Kunsthalle, à Vienne, Autriche, a fait partie du jury en 2016.
  
Dans le cadre du mandat du Prix, qui consiste à refléter et à promouvoir l’art contemporain canadien, une exposition des œuvres des finalistes est organisée annuellement : elle est présentée chez une institution partenaire dans les années impaires et au Musée des beaux-arts du Canada, les années paires. Ainsi, en 2017, elle aura lieu à l’Art Museum at the University of Toronto du 24 octobre au 9 décembre 2017.
  
Par ailleurs, à compter de cette année, le montant remis aux artistes participants sera augmenté. Une bourse de 110 000 $ sera octroyée : 50 000 $ seront remis au lauréat, alors que les quatre autres finalistes recevront 
10 000 $ chacun. Les vingt autres artistes figurant sur la liste préliminaire obtiendront chacun 1000 $ – soit le double de la somme attribuée les années  précédentes. Le Prix Sobey pour les arts est remis tous les ans à un artiste canadien de 40 ans ou moins qui a présenté ses œuvres dans une galerie d’art publique ou commerciale au cours des 18 mois précédant sa mise en candidature. Le nom du lauréat du Prix Sobey pour les arts 2017 sera annoncé lors d'un gala à la Hart House de l’Université de Toronto, le 25 octobre 2017. 
 
Par leurs pratiques variées, les artistes finalistes de 2017 bousculent et remettent en question les idées préconçues sur la diversité, l’identité et la performance.
 
Raymond Boisjoly est un artiste autochtone d’origine haïda. Ses œuvres photographiques et textuelles puisent leurs références dans la culture populaire pour proposer de nouvelles représentations de l'indigénéité. Son travail met en lumière les trames narratives qui encadrent et définissent l’art produit des artistes autochtones. 
  
Jacynthe Carrier utilise la photographie et de la vidéo pour créer des allégories contemporaines envoûtantes qui réinventent les rapports des individus et des collectivités avec le territoire qu’ils habitent.
Originaire de la Première Nation micmaque, Ursula Johnson est une artiste qui pratique la performance et réalise des installations. Son travail examine les stratégies de durée et de représentation afin de remettre en question les approches ethnographiques et anthropologiques dépassées, utilisées pour comprendre les pratiques culturelles autochtones. 
 
L’artiste Divya Mehra, qui partage son temps entre Winnipeg, Delhi et New York, crée des œuvres satiriques fascinantes qui s’intéressent aux effets de la colonisation et du racisme et au concept de « diversité ». Elle s’approprie et réinterprète des références issues du hip hop, de la littérature et des médias contemporains. 
 
Artiste de la performance et vidéaste, la Torontoise Bridget Moser crée des monologues se situant à la jonction entre le comique, le théâtre expérimental, la littérature absurde et la danse intuitive, donnant lieu à des situations pathétiques, humoristiques et déstabilisantes.
 
Pour de plus amples renseignements sur les finalistes et les jurés de 2017, rendez-vous à beaux-arts.ca/sobey/fr/ et suivez-nous sur @PrixSobeyAward.
 
À propos de la Fondation Sobey pour les Arts
La Fondation Sobey pour les arts a été fondée en 1981 dans le but de perpétuer l’œuvre du regretté Frank H. Sobey, chef d’entreprise reconnu et grand collectionneur d’art canadien. La Fondation poursuit le travail qu’il a entrepris en conservant des œuvres représentatives de l’art canadien du XIXe et XXe siècle. La Fondation a depuis élargi son champ d'action en appuyant l'art contemporain canadien par le biais du Prix Sobey pour les arts. Une des plus belles collections privées en son genre, la Fondation Sobey pour les arts a réuni des œuvres exemplaires de maîtres canadiens tels que Cornelius Krieghoff, Tom Thomson et J.E.H. MacDonald. La collection se trouve dans le cadre intime de la Crombie House, l'ancienne demeure de Frank Sobey et de son épouse Irene dans le comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse. Des visites sont offertes régulièrement durant la saison estivale et sur rendez-vous toute l'année. Pour en savoir plus, visitez sobeyartfoundation.com.
 
À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art ancien et actuel canadien au monde. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d’art européen du XIVe au XXIe siècles au Canada, d’importantes œuvres d’art indigène, américain et asiatique ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies. En 2015, le Musée des beaux-arts du Canada a établi l’Institut canadien de la photographie, un centre mondial de recherche multidisciplinaire consacré à l’étude de l’histoire, l’évolution et l’avenir de la photographie. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d’un siècle. L’une de ses principales missions consiste à accroître l’accès à l’excellence en matière d’œuvres d’art pour tous les Canadiens. Pour de plus amples renseignements, visitez beaux-arts.ca et suivez-nous sur Twitter sur @MBACanada 
30-
 
À l’attention des médias seulement : 
Pour de plus amples renseignements, prière de communiquer avec :
 
Josée-Britanie Mallet
Agente principale, Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835
 
Bernard Doucet
Fondation Sobey pour les arts 
902-752-8371, poste 2301 
902-921-1755
 
ARt Foundation logo FR2Nat Gallary logo FR2