DSC 9170 Fortin QuebecVillage crop

Marc-Aurèle Fortin

Sainte-Rose, Québec, 1888-1970, Macamic Québec

Né en 1888 à Sainte-Rose, au Québec, Marc-Aurèle Fortin consacre sa carrière à tenter de représenter les paysages de sa province d’une façon canadienne. Il étudie d’abord sous Ludger Larose et Edmond Dyonnet, puis il poursuit sa formation à l’Art Institute of Chicago, sous Edward Timmons. C’est là qu’il est inspiré par le travail récent des artistes postimpressionnistes et fauvistes en France. De retour à Montréal en 1914, Fortin peint durant les fins de semaine et l’été, sillonnant la province pour en dessiner les paysages locaux. En 1918, il se met à utiliser l’aquarelle aussi bien que l’huile. En 1920, il visite l’Angleterre et la France, où il passera une année entière en 1934-1935. Après ce voyage, il commence à peindre directement du tube, avec des couleurs vives qu’il applique sur une toile peinte en noir. Plus tard dans sa carrière, il se fait connaître pour son style appelé « manière noire », qu’il déclinera également en manière grise. Vers la fin des années 1930, Fortin se met à ajouter de l’encre, du crayon et du pastel à ses aquarelles pour en renforcer l’esthétique et la rapprocher de ses huiles. Au cours des années 1950, il expérimente avec un nouveau médium dérivé du lait appelé « caséine ». Fortin est au sommet de sa carrière en 1955. Toutefois, sa santé se détériore bientôt en raison du diabète, et des complications l’empêchent de peindre pendant quelques années. En 1960, il reprend ses pinceaux jusqu’à ce qu’il perde la vue six ans plus tard. Fortin meurt en 1970.

 

En savoir plus

Toiles de Marc-Aurèle Fortin